top of page

Cette série est née de la découverte de l’artiste Loïe Fuller , danseuse américaine du 19éme siècle, pionnière de la danse moderne connue pour ces danses enveloppée de voiles blancs qu’elle faisait tournoyer à la lumière des premiers projecteurs couleurs.

 

Ces mouvements répétés et parfaitement orchestrés faisaient apparaître sur scène des formes sublimes évoquant des roses, des arômes ou encore des papillons et bien d’autres apparitions que chacun pouvait imaginer.

Mon objectif dans cette série était de capter les formes produites par les mouvements de la danseuse. Je l’ai habillée d’une immense robe blanche et je l’ai laissé danser devant mon objectif.  Je l’ai laissé prendre possession de l’espace et aussi de cette robe qu’il fallait apprivoiser pour qu’enfin la magie opère et que les formes se dessinent. Le corps de la danseuse disparaissait complètement pour ne retenir que la forme générée par sa chorégraphie.

bottom of page